Les loufoques : Dialogue de sourd

Texte écrit sans un seul « a »

– « Lorsque le père du jeune homme pense… »

– Tu dis n’importe quoi !

– Comment n’importe quoi ?

– Oui. Le père du jeune homme est fou.

– Et puis ? Il peut tout de même réfléchir. Même fou !

– Non. C’est impossible !

– C’est toi qui es impossible. Mes histoires sont excellentes, même si tu penses l’inverse.

– Invente quelque chose de différent. Oublie le père du jeune homme. Un conte de fée ?

– « Il est une fois… » Non. Je regrette. L’exercice que tu me proposes est trop difficile.

– Quel idiot ! Première difficulté… et tu fuis…

– Oui…

– Tu me déçois.

– Je préfère vivre plutôt que d’écrire des contes qui ne veulent rien dire…

Écrit par : Sylvie Guggenheim

Voir aussi toute la rubrique Les loufoques